14 façons de (mieux) réussir sa campagne de crowdfunding

Les plateformes de crowdfundingLe crowdfunding est une technique de levée de fonds en vogue pour financer un projet ou une startup, dans des secteurs variés, de la culture au commerce, en passant par l’économie solidaire et la techno. De nombreuses plateformes se sont créées et les contributeurs sont au rendez-vous : 47% des Français seraient prêts à investir de l’argent en financement participatif .*

Mais le succès est loin d’être garanti pour les porteurs de projet, certaines plateformes enregistrant jusqu’à 80% de projets en échec : la question des facteurs de succès est donc essentielle.

Bien sûr, la nature du projet a un impact sur les raisons de succès ou d’échec. Des projets de type culturels ou humanitaires répondront à certains leviers (engagement personnel, proximité avec sa région…) et les projets technos à d’autres. Les projets de dons avec contrepartie s’adressent à une cible différente des projets de prêts ou de prise de participation.

Les conseils à suivre peuvent donc concerner la majorité des projets, mais avec une prédilection pour les projets avec contrepartie, et dans le secteur « techno ».

Choisir la bonne plateforme de crowdfunding 

Plateforme spécialisée ou multi-secteurs, orientée Europe ou USA/Canada, à dominante culturelle/sociale ou techno, proposant ou non de la souplesse dans la gestion de la campagne…le choix de la plateforme est essentiel, d’autant plus quand on observe l’écart de performances de l’une à l’autre (de 1 à 5) et les différences de fonctionnalités et commissions proposées.

Motiver son cercle de relations personnelles

Si votre famille ou votre meilleur ami ne mettent pas la main à la poche pour vous soutenir, qui d’autre pourrez-vous convaincre ? Les premières dizaines ou centaines d’euros que vous enregistrerez au compteur crédibiliseront votre projet et créeront un effet d’entrainement pour les autres backers.

Mobiliser son réseau professionnel

Un projet, en particulier s’il est à dominante technologique, a fait ou fera intervenir des entreprises partenaires : labos de recherche, consultants et bureaux techniques, fournisseurs de composants, cercle de connaissances pros…pourront financer votre projet, étant parfois partie prenante ou intéressés par sa réussite.

Exploiter les médias

Bonne pratique : un Plan de communication comprenant une opération medias, destinée à obtenir des retombées rédactionnelles

Bonne pratique : un Plan de communication comprenant une opération médias, destinée à obtenir des retombées rédactionnelles – http://kck.st/1bHzqFp

Une campagne de crowdfunding doit être gérée comme une opération événementielle. Les RP sont donc un passage obligé, d’autant plus si votre projet est innovant, et pourrait recevoir un accueil favorable des médias toujours à la recherche de nouveautés. Les événements (pitchs, appels à projets…) seront l’occasion de communiquer sur votre opération, et les réseaux sociaux seront exploités pour leur potentiel viral.

 

Soigner sa page de présentation Projet

Cette seule page devra à la fois fournir les informations essentielles, telle un Executive summary, et séduire/convaincre les internautes à investir dans le projet. Le public étant constitué à la fois de particuliers recherchant à acquérir à moindre prix des objets technos en early birds, et de techniciens connaisseurs du domaine et de ses avancées, l’exercice est difficile. L’historique du projet et ses développements à venir, les fonctionnalités du produit, ses marchés et sa valeur ajoutée, une video de mise en situation, la justification de l’utilisation des dons,…autant d’informations incontournables dans un style adapté.

Adopter un langage accessible à tous

Bonne pratique : des schémas clairs favorisent la compréhension de l’utilisation des produits innovants techniques.

Bonne pratique : des schémas clairs favorisent la compréhension de l’utilisation des techniques innovantes

Les backers potentiels viennent de mondes divers : néophytes, geeks, techniciens avertis…le langage et la démonstration du produit et de ses avantages devront donc s’y adapter. Des illustrations claires et pédagogiques pourront accompagner des textes plus techniques, afin que les différentes cibles comprennent votre produit et l’intérêt de leur souscription.

 

 

Prévoir un site de l’organisation efficace

La landing page représentant l’organisme développant le projet, est souvent négligée, surtout quand il s’agit d’une structure naissante. L’internaute qui cherche à en savoir plus sur la structure porteur du projet doit pouvoir trouver des compléments d’information ou au minimum des éléments de réassurance sur l’organisme, et pas seulement une page responsive unique réduite à sa plus simple expression.

Proposer des contreparties attractives

Bonne pratique : Des contreparties dont l’intérêt progresse logiquement en fonction du montant de la contribution. http://kck.st/1be5ujT

Bonne pratique : Des contreparties dont l’intérêt progresse logiquement en fonction du montant de la contribution. http://kck.st/1be5ujT

Une part non significative des backers va s’engager uniquement pour bénéficier de la contrepartie, à des conditions intéressantes de pré-commande. Si le projet ne concerne pas d’objets physiques ni de softwares, il faudra proposer des alternatives (T shirts, invitations,…) qui seront toujours plus incitatives qu’un simple « Merci ». La gradation lots/montant investi doit être bien pensée, au risque sinon de poser des problèmes de marge et rentabilité pour l’opération.

Prévoir des conditions larges d’éligibilité

La campagne de crowdfunding va le plus souvent adresser une cible internationale : si l’envoi des lots n’est possible que pour une zone géographique restreinte, des candidats potentiels exclus ne donneront pas suite. De même, la date d’envoi prévue ne devra pas être trop éloignée de la période de souscription.

Fixer des objectifs raisonnables

Selon le mécanisme proposé ou choisi dans la plateforme, la non-atteinte de l’objectif de financement peut rendre au final l’opération blanche. Il est donc préférable soit de se fixer des objectifs raisonnables (en fonction des moyennes du secteur et pas uniquement de ses besoins), et/ou d’opter pour des mécanismes permettant de fixer des objectifs révisables. Une argumentation sur les développements additionnels correspondant aux paliers de financement est aussi intéressante.

Mettre en scène votre projet

Bonne pratique : la présentation des membres de l’équipe donne une dimension humaine qui rend votre projet plus proche des donateurs - http://kck.st/1zI7A7C

Bonne pratique : la présentation des membres de l’équipe donne une dimension humaine qui rend votre projet plus proche des donateurs – http://kck.st/1zI7A7C

Un nouveau projet est souvent une aventure humaine., surtout dans un contexte de start-up. En faisant partager cette aventure à travers votre campagne, vous impliquerez et valoriserez d’autant plus les donateurs. Les techniques de storytelling pourront être exploitées à profit, ainsi que la mise en avant de l’équipe et des fondateurs. Ce scénario apportera aussi une dynamique dans votre page de présentation.

 

 

 Lancer un produit avec une réelle valeur ajoutée

Le temps joue contre les projets innovants, dans un contexte de concurrence exacerbée et mondiale. Faute d’avoir négligé les méthodes de développement agile, d’avoir pris des choix techniques figés 6 ou 12 mois avant le lancement, votre produit peut être dépassé avant même le démarrage de votre campagne. Dans certains domaines (objets connectés grand public, , modèles d’économie collaborative…) l’absence d’avantage concurrentiel pèsera fortement dans les résultats de la campagne.

Lancer un produit suffisamment abouti

Si une campagne de crowdfunding peut servir de Proof Of Concept marketing, il ne s’agit pas d’un test en laboratoire. Votre produit devra donc être techniquement fiable et avoir un design abouti. Indiquer des certifications, la réussite de fabrication en pré-séries…permettront aussi de conforter les financeurs sur la validité de votre modèle et votre fiabilité.

Jouer la transparence

Bonne pratique : La rubrique « Risque et Défis » de Kickstarter permet d’informer en toute objectivité sur les risques potentiels liés au projet.

Bonne pratique : La rubrique « Risque et Défis » de Kickstarter permet d’informer en toute objectivité sur les risques potentiels liés au projet.

A ce stade, vous aurez dû vous prémunir contre tout risque de copie ou imitation permettant à un concurrent de lancer un copycat rapidement et à moindre coût (avantage technologique, partenariats, brevets…). Occulter les informations qui permettraient à vos financeurs de juger de la valeur de votre offre (principes techniques de base, marchés potentiels, roadmap et développements à venir…) desservirait votre proposition en la rendant incomplète, voire peu crédible.

 

*Source : Sondage 12/2014 de l’Institut Think pour Lendopolis et le Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts-Comptables

 

A propos Patrick Saucet

Consultant Formateur marketing digital et e-tourisme. Passionné par les nouvelles tendances et technologies disruptives - Objets connectés, Open innovation, Impression 3D, Big Data, ...
Cet article, publié dans Innovation Marketing, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s