Salaires chinois : Vers la fin de la Chine bon marché ?

Billets chinoisSymbole des articles d’importation premier prix et de la fabrication à bas coûts, la Chine est en train de basculer depuis quelques années vers un nouveau modèle économique, à la fois subi et choisi.

Pour fidéliser une main d’œuvre qualifiée que les nouvelles entreprises implantées cherchent à attirer, les sociétés ont multiplié les hausses de salaire. Pour améliorer les conditions de vie de la population et homogénéiser le marché, les administrations locales ont aussi fixé des salaires minima toujours croissants.

Hausse des salaires - Chine, Thailande, Philippines, MalaisieLa situation en Chine s’avère très différente de ses voisins, où les hausses de salaire ont été beaucoup plus limitées, depuis plusieurs années.

 

 

 

Coût comparé du travail Chine et pays AsieAinsi, fin 2010, la Chine était devenu le 3ème pays le plus coûteux de la zone Asie en termes de coûts de main d’œuvre (salaire minimum + charges obligatoires de base).

Dans ces conditions, difficile de rester positionné sur la fabrication des objets et articles historiques de la Chine, textile, jouets, et autres produits à forte consommation de main d’œuvre.

Les orientations du 12ème Plan (2011-2015) vont ainsi dans ce sens, donnant la priorité au marché intérieur et au développement des secteurs à forte valeur ajoutée et technologiquement plus évolués.

Les écarts de niveaux de salaire minimum entre les régions donnent encore une marge de latitude : de 760 RMB (90€/mois) à Lanzhou, dans la province du Gansu, à 1500 RMB à Shenzhen, dans la province du Guangdong. (1) Les entreprises occidentales ont donc tendance à migrer vers les régions de l’intérieur, moins coûteuses.

Il reste que cette tendance devrait se poursuivre, avec les objectifs de 12ème Plan d’accroître de 7% par an le revenu disponible par personne du foyer. Si fabriquer en Chine est encore 10 fois moins cher qu’aux USA, cet écart ne devrait plus être que de 5 fois en 2015.

Par patriotisme économique ou par anticipation, certaines entreprises occidentales ont commencé à relocaliser leur fabrication dans leur pays d’origine. D’autres pays misent sur les pays de la zone restés plus avantageux. En 2011, 200 entreprises japonaises se sont ainsi implantées au Vietnam, y investissant près de 1,4 milliard d’euros.

La Chine a-t-elle perdu de son attrait ? Moins attractive pour les productions basiques, elle devrait l’être d’autant plus sur les produits plus élaborés. Sans compter sur un marché intérieur en plein boom et tiré par ces mêmes hausses de salaires, qui devrait porter à 800 millions la taille de la classe moyenne à l’horizon 2020.

(1)    Voir : Les niveaux de salaire minimum dans les provinces en Chine

A propos Patrick Saucet

Consultant Formateur marketing digital et e-tourisme. Passionné par les nouvelles tendances et technologies disruptives - Objets connectés, Open innovation, Impression 3D, Big Data, ...
Cet article, publié dans Marketing Chine, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s